A Monster Calls : Préparez vos mouchoirs !

A Monster Calls

Film fantastique américano-hispano-canado-britannique réalisé par Juan Antonio Bayona sorti en 2016 aux Etats-Unis et en 2017 en Belgique et en France.

Avec Lewis MacDougall, Felicity Jones, Liam Neeson, Sigourney Weaver

 

 

De quoi ça parle ?

Conor O’Malley est un jeune garçon qui doit affronter au quotidien la terrible maladie de sa mère. Il est également confronté à l’intimidation de ses camarades d’école et à la fermeté de sa grand-mère. Pour fuir son quotidien, il s’échappe alors chaque nuit dans un univers peuplé de créatures extraordinaires. C’est dans ce monde imaginaire qu’il va apprendre le courage et affronter la vérité…

 

 

Ce que j’en ai pensé

A Monster Calls est un conte fantastique pour enfants avec des éléments adultes qui rappelle certains films de réalisateurs imaginatifs et créatifs comme Guillermo Del Toro ou Tim Burton, et qui est d’ailleurs bien meilleur que tous les films réalisés par ces derniers depuis des années.

Le réalisateur J.A. Bayona (The Impossible), aidé par un scénario de Patrick Ness (basé sur son propre roman paru en 2011), travaille avec une palette visuelle remarquable, utilisant un large choix de couleurs pour créer un paysage onirique « à l’ancienne ». Créer un univers magique avec un sujet si dramatique (la perte d’un proche), un sacré défi relevé avec brio par Bayona et son équipe.  L’influence visuelle de Del Toro, et particulièrement de son Pan’s Labyrinth, est très présente. Pour l’anecdocte,  Del Toro était le producteur du premier film de Bayona, The Orphanage.

« Le Monstre » (la voix de Liam Neeson), un arbre « spécial » qui se trouve à deux pas de la maison du jeune Conor (émouvant Lewis MacDoughall), ressemble à une version surdimensionnée du Groot des Guardians of the Galaxy, il parvient à être menaçant et doux à la fois. En termes de géants qui se lient d’amitié avec des enfants il est bien plus captivant et attrayant que le géant du BFG de Steven Spielberg, pour donner un exemple récent. Les effets spéciaux sont bluffants et impressionnants, Bayona a le sens du spectacle comme Spielberg. Pas un hasard si le prochain film de Bayona est Jurassic World 2

Ce n’est pas un film facile à vendre (il s’est planté au Box-Office US). C’est un film difficile qui se penche sur des questions d’adultes,  sans jamais s’écarter de la sombre réalité de son sujet. Mais c’est ce qui rend ce conte pour enfants si beau et si triste. Impossible de sortir de la salle sans verser une larme… Mon 1er coup de coeur de l’année!

John

Laisser un commentaire