Atomic Blonde : Jeu d’espions dans le Berlin des années 80

Atomic Blonde

Film américain réalisé par David Leitch, sorti le 16 août 2017.

Avec Charlize Theron, James McAvoy, John Goodman, Sofia Boutella

 

 

L’histoire

L’agent Lorraine Broughton est une des meilleures espionne du Service de renseignement de Sa Majesté ; à la fois sensuelle et sauvage et prête à déployer toutes ses compétences pour rester en vie durant sa mission impossible. Envoyée seule à Berlin dans le but de livrer un dossier de la plus haute importance dans cette ville au climat instable, elle s’associe avec David Percival, le chef de station local, et commence alors un jeu d’espions des plus meurtriers.

 

Ce que j’ai aimé

Charlize Theron est badass

Un peu à la manière de Keanu Reeves avec John Wick ou de Liam Neeson avec Taken, Charlize Theron a pris une nouvelle direction dans sa carrière avec Atomic Blonde, celle d’action héroïne des temps modernes que rien n’arrête. Motivée par le succès de son personnage Furiosa dans le dernier Mad Max, Charlize s’est investie à fond dans l’idée de créer un personnage féminin fort, qui n’aurait rien à envier à James Bond ou Jason Bourne. C’est chose faite avec Lorraine Broughton, son personnage dans Atomic Blonde, sorte de croisement entre Uma ‘Kill Bill’ Thurman et d’Angelina Jolie version Salt. Charlize s’est donnée à fond, au point même de se casser deux dents sur le tournage, et le résultat à l’écran est bluffant! En plus d’être convaincante dans le jeu, elle assure aussi du côté physique, la voir donner des kicks à des hordes de mecs à quelque chose de réjouissant! Un film d’action avec une femme dans le rôle principal est extrêmement rare mais les réussites de Wonder Woman et d’Atomic Blonde pourraient bien changer la donne, en tous cas je l’espère!

Une ambiance Berlin 80’s très réussie

L’action du film est située dans le Berlin de 1989, quelques jours avant la chute du mur. Le style visuel très flashy, les décors, les vêtements et l’ambiance sonore permettent de s’immerger dans cette jungle urbaine à l’atmosphère si particulière que devait être le Berlin de cette époque. Avoir un film d’espionnage situé à Berlin, dans une ambiance eighties, et sans tous les gadgets technologiques d’aujourd’hui est quelque peu rafraîchissant !

Une scène de baston hallucinante !

Les scènes d’action dans Atomic Blonde sont bien filmées mais n’ont rien d’exceptionnelles, sauf une! Dans la dernière partie du film il y a un plan-séquence de 7 minutes assez hallucinant! Charlize doit affronter un groupe d’hommes dans les escaliers et appartements d’une maison, c’est une scène vraiment incroyable, d’une extrême violence mais filmée avec tellement de panache que je suis resté scotché à mon siège. Rien que cette scène vaut le prix du billet, vraiment bravo à David Leitch et son équipe!

Ce que j’ai moins aimé

Un scénario conventionnel et prévisible

Une liste avec tous les noms des agents secrets qu’il faut absolument récupérer avant les méchants. Sans oublier l’agent double qu’il faut à tout prix démasquer. Sérieux? J’ai déjà vu cette histoire au moins cent fois! A croire qu’il n’y a pas d’autres histoires à raconter dans le monde de l’espionnage. Si au moins c’était bien écrit, mais ce n’est pas trop le cas. L’histoire est faussement compliquée, les ficelles grosses comme des maisons, si vous avez l’habitude de ce genre de films vous aurez déjà tout deviné après 15 minutes. Avec un décor comme Berlin et un personnage principal aussi badass il y avait surement moyen de raconter une histoire beaucoup plus fun !

James McAvoy et Sofia Boutella

J’adore James McAvoy, c’est un grand acteur, mais ici il n’y est pas du tout. C’est évidemment en partie dû au fait que son personnage est mal écrit, mais quand même… Sans spoiler, je dirais que si on découvre la plupart des twists bien avant qu’ils ne se produisent, c’est en partie la faute à son acting boiteux… Sorry James!

Pour Sofia Boutella c’est différent, son personnage ne sert strictement à rien, si ce n’est pour une scène chaude entre Charlize et elle…

 

Conclusion

Atomic Blonde est un film frustrant. Frustrant parce qu’il avait les moyens d’être un grand film d’action-espionnage, Charlize Theron est géniale, le cadre eighties à Berlin est fun et le réalisateur David Leitch est loin d’être maladroit derrière la caméra. Mais pour faire un grand film il faut une grande histoire, et c’est là qu’Atomic Blonde déçoit. Son histoire a déja été vue cent fois, et en plus c’est mal écrit. Vraiment dommage…

 

John

 

Laisser un commentaire