« Ballers » saison 1: The Rock dans l’univers du football américain

Diffusée l’été passé sur HBO, la saison 1 de Ballers plonge les téléspectateurs dans le monde « bling bling » du football américain, du moins en apparence. Son format court (10 épisodes de moins de 30 minutes), son ton léger et la qualité de son casting font de Ballers une comédie à ne pas rater!

Ballers suit le quotidien Spencer Strasmore (aka The Rock – aka Dwayne Johnson), un ancien champion de la NFL reconvertit en manager financier. Il utilise ses contacts et ses amis du milieu pour se bâtir une nouvelle carrière en compagnie de Joe Krutel (Rob Corddry) , son collègue chez Anderson Financial. Le tout dans le cadre ensoleillé de Miami.

ballers_hbo-episode-2-corrdry-johnson

Ballers nous fait entrer dans un monde pourri par l’argent. Le côté « bling bling » fait vite place à la réalité du terrain qui est loin d’être aussi scintillante. Les soirées sous coke, l’argent dépensé sans compter, les prostituées, les carrières brisées , les chantages de la presse, des contrats qui atteignent des sommes astronomiques. La série s’attarde autant sur le côté superficiel de cet univers que sur les vrais problèmes humains.

Dwayne Johnson est la force de cette série! L’acteur brille par son charisme et ses qualités physiques qui rendent son personnage attachant et intéressant. Il est loin le temps où Dwayne était le Roi Scorpion… Il apporte l’équilibre nécessaire entre comédie et drame. Un pari gagnant de HBO de lui avoir confié le lead role ! Le reste du casting est de qualité, Rob Corddry et John David Washington particulièrement.

Tout n’est pas parfait dans Ballers, et certaines de ses qualités sont aussi ses défauts. Le format court des épisodes , qui est parfait pour le rythme et le ton comique de la série, ne permet pas de développer suffisamment les personnages secondaires. Pareil pour les différents thèmes abordés qui sont au final seulement effleurés, comme les problèmes neurologiques liés au sport ou la pression des médias sur les sportifs. Le côté léger de la série a tendance à rendre tout le monde gentil, même la pire des enflures, alors okay c’est une comédie mais faut pas pousser!

Même si la série dépeint l’univers du football américain, elle pourra plaire à ceux qui ne sont pas forcément fan de ce sport. Ce qui se passe dans Ballers pourrait très bien s’appliquer à d’autres sports de haut niveau. Personnellement j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette 1ère saison!

La saison 2 de Ballers commencera le 17 juillet sur HBO.

 

Master of Screen

Laisser un commentaire