« Café Society »: Un bon Woody, mais …

Fiche du film

Titre : Café Society

Date de sortie : 25 mai 2016

De :  Woody Allen

Avec : Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Steve Carell

Genre : Comédie dramatique

Synopsis

New York, dans les années 30. Coincé entre des parents conflictuels, un frère gangster et la bijouterie familiale, Bobby Dorfman a le sentiment d’étouffer ! Il décide donc de tenter sa chance à Hollywood où son oncle Phil, puissant agent de stars, accepte de l’engager comme coursier. À Hollywood, Bobby ne tarde pas à tomber amoureux. Malheureusement, la belle n’est pas libre et il doit se contenter de son amitié. 
Jusqu’au jour où elle débarque chez lui pour lui annoncer que son petit ami vient de rompre. Soudain, l’horizon s’éclaire pour Bobby et l’amour semble à portée de main…

cafe-society

Autour du film

Café Society a été projeté en ouverture du Festival de Cannes 2016. Le titre du film fait référence à un club new-yorkais des années 1930 particulièrement prestigieux.

L’oncle Phil devait être interprété par Bruce Willis, mais celui-ci a été viré du film seulement quelques jours après le début du tournage. Son comportement inapproprié et son incapacité de se souvenir des répliques sont les raisons. Steve Carell l’a remplacé.

Ce que j’ai aimé

Le film est somptueux. Vittorio Storaro, directeur de la photographie, signe un travail exceptionnel. Le film est très riche en couleurs, c’est un régal pour les yeux.

L’ambiance. Du Hollywood friqué et coloré au New-York jazzy et mafieux, l’ambiance « années 30 » est très réussie.

Jesse Eisenberg et Steve Carell. Deux des meilleurs acteurs américains sur le marché. Tout simplement.

Les répliques. « Si le judaïsme avait promis la vie éternelle, il aurait sans doute eu davantage de clients ». Certaines répliques sont vraiment marrantes. Du Woody Allen comme on l’aime.

Ce que je n’ai pas aimé.

Kristen Stewart. Elle n’arrive jamais à s’élever au niveau de Jesse Eisenberg. Du coup difficile de s’attacher à leur duo, ce qui est problématique pour une histoire d’amour.

L’histoire. Woody nous a habitué à mieux en terme de scénario. Peu de surprises ou d’enjeux, on s’ennuie un peu. Je me souviendrai de l’esthétique du film, pas de son histoire.

431592

En conclusion

Doté d’une esthétique à couper le souffle, Café Society déçoit malgré tout. Une histoire sans ambition et le jeu morne de Kristen Stewart plombent ce qui aurait pu être le meilleur Woody Allen depuis Midnight in Paris.

Café Society mérite le coup d’oeil, pour la beauté de sa photo et pour les prestations étincelantes  de Jesse Eisenberg et Steve Carell.

Master of Screen

Laisser un commentaire