« Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword of Destiny »: Une suite bâclée

 » Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword of Destiny reprend les thèmes du premier opus et développe son intrigue autour d’une histoire d’amour perdu, d’une épée légendaire et d’une quête de rédemption. Et ce sur fond de combats d’arts martiaux entre le bien et le mal. »

La mise en chantier d’une suite au superbe « Crouching Tiger, Hidden Dragon » d’Ang Lee, 16 ans après, avait de quoi surprendre. Le 1er opus, multi oscarisé et salué par la critique internationale, n’a pas vraiment une histoire qui ouvre des perspectives pour une nouvelle aventure et n’a pas une base de fans assez grande pour justifier une suite 16 ans plus tard.  Il est évident qu’ici la démarche de Netflix (producteur du film) n’est pas artistique mais clairement dans un but mercantile. La plateforme de streaming s’ouvre à de nouveaux marchés et sortir une suite d’un film connu est une bonne manière d’attirer de nouveaux clients. Car il faut savoir que l’originalité de « Crouching Tiger,.. » est d’être un film uniquement destiné aux abonnés Netflix et n’est donc pas diffusé dans les cinémas (sauf en Asie). Ce n’est pas le 1er film dans le cas, l’an passé Netflix a sorti ses 2 premiers longs métrages, Beasts of No Nation et The Ridiculous Six.

Pour en revenir au film on sent très vite, même avant les premières minutes (mon dieu le trailer…), qu’il ne sera pas à la hauteur du 1er opus. Exit l’immense Ang Lee à la réalisation, exit Peter Pau et sa superbe photographie, exit également Tim Yip le directeur artistique.  L’équipe du film du 1er film a été largement remaniée et cela se ressent tant dans le scénario bancal qui peine à justifier le lien avec le 1er volet que dans le côté technique médiocre ; bye bye les superbes paysages et décors, bonjour les effets CGI à tout bout de champ. Jamais on ne retrouve la poésie du film qui avait remporté l’Oscar du meilleur film étranger en 2001, et même la sublime Michelle Yeoh ne semble pas concernée par le sujet.

Il reste maintenant à espérer que le film fasse un bide total car qu’on le veuille ou non une partie de l’avenir du cinéma se passera sur les plateformes de streaming comme Netflix, et lorsqu’on voit un film bâclé  comme « Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword of Destiny » on peut avoir certaines craintes pour le futur. Netflix est habitué à produire des séries TV de qualité, ils doivent maintenant faire de même avec leurs films.

 

Et pour le plaisir le trailer du 1er opus:

 

Master of Screen

Laisser un commentaire