Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire : Adaptation fidèle mais …

Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire (Lemony Snicket’s A Series of Unfortunate Events)

Série TV américaine développée par Mark Hudis, adaptée de la série littéraire du même nom de Lemony Snicket, diffusée depuis le sur le service de vidéo à la demande Netflix.

Avec Neil Patrick Harris, Malina Weissman, Louis Hynes, Presley Smith

 

 

De quoi ça parle ?

À la suite de l’incendie du manoir Baudelaire et de la mort de leurs parents, Violette, Klaus, et Prunille se retrouvent orphelins.

Monsieur Arthur Poe, le directeur de la banque où est entreposée la grande richesse de la famille, est donc chargé de confier les enfants au parent le plus proche de Monsieur et Madame Baudelaire : le comte Olaf. Un sinistre acteur égoïste et vantard, qui ne cherche qu’à se débarrasser des enfants et mettre la main sur leur fortune familiale.

Les trois enfants vont devoir traverser différentes aventures dans l’espoir d’empêcher la réussite du diabolique comte mais aussi pour sauver leurs vies, constamment en danger.

 

 

Ce que j’en ai pensé

Une adaptation fidèle mais … je n’ai pas accroché !

Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire  est une série littéraire pour enfants écrite par Lemony Snicket et composée de treize romans. Gros succès en librairie, l’oeuvre a eu droit à une adaptation cinématographique en 2004, avec Jim Carrey dans le rôle du méchant comte Olaf. Pas grand chose à retenir de ce film, si ce n’est la performance déjantée du grand Jim.  Il aura fallu ensuite attendre treize ans pour revoir les orphelins Baudelaire sur un écran, mais cette fois en une série TV de huit épisodes, diffusée sur Netflix.

Personnellement je n’ai jamais lu les romans de Lemony Snicket, mais d’après les fans la série Netflix est très fidèle à l’oeuvre. La 1 ère saison couvre les quatre premiers romans de la saga littéraire, chaque roman ayant droit à deux épisodes. La 2 ème saison, prévue pour 2018, sera composée de dix épisodes et couvrira les romans cinq à neuf. Très orientée « fan service », cette 1 ère saison fait tout pour plaire à son (large) public et semble avoir fait le job vu le nombre de retours positifs. Moi je n’ai pas accroché…

 

Neil Patrick Harris est Legen … wait for it … dary !!

Pour quelles raisons je n’ai pas accroché à cette 1 ère saison? Difficile à dire… Je n’ai jamais réussi à m’investir totalement dans l’histoire ou à m’attacher aux personnages (mis à part le comte Olaf). J’ai aussi trouvé que c’était assez confus par moments et que les interventions de Lemony Snicket (Patrick Warburton) étaient trop fréquentes et cassaient le rythme. Je me suis carrément ennuyé lors des derniers épisodes…

Mais s’il y a bien une chose qu’on ne peut reprocher aux Orphelins Baudelaire c’est  la performance fabuleuse de Neil Patrick Harris! Un peu disparu des radars depuis la fin de How I met your Mother, le légendaire interprète de Barney Stinson signe ici un retour en force dans le peau du cruel comte Olaf. Loin de son rôle de séducteur qu’il l’a rendu célèbre, Neil Patrick Harris crève l’écran et montre toute l’étendue de son talent. Il  chante, grimace,  se déguise plusieurs fois dans la série, se transformant en marin, en scientifique ou même en secrétaire. Rien que pour lui Orphelins Baudelaire mérite le coup d’oeil!

Esthétiquement c’est du très propre, du très réussi, mélange de Wes Anderson et de Tim Burton. Les décors sont variés et semblent coller parfaitement à l’esprit des romans de Lemony Snicket. Netflix a mis les moyens et cela se voit!

 

Dommage qu’avec autant de qualités je n’ai pas su accrocher à cette 1 ère saison. Peut-être aurais-je dû lire les romans avant de commencer  la série… J’ai malgré tout passé de bons moments, en grande partie grâce à la performance cinq étoiles de Neil Patrick Harris!

 

 

John

Laisser un commentaire