« Divergent 1 »: Du déjà-vu agréable et divertissant

« Béatrice vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Béatrice intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes. »

Alors que le 3ème opus de la saga « Divergent » est sorti dans nos salles mercredi dernier, je viens seulement de découvrir le 1er volet. « Divergent » raconte le destin de la jeune Béatrice (Shailene Woodley) dans un Chicago futuriste et dévasté par la guerre, où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). Mais lors de son test d’aptitude, elle apprend qu’elle ne correspond à aucune des cinq factions. Elle est Divergente!

« Divergent » nous fait immanquablement penser à « The Hunger Games ». On y suit aussi le parcours d’une jeune adolescente , dans un monde post-apocalyptique, bien décidée à libérer son peuple de la tyrannie. Et comme « The Hunger Games », « Divergent » est l’adaptation d’un best-seller.

Le film vise principalement un public ado. On a donc droit à tous les clichés du genre, dont l’inévitable histoire d’amour entre la jeune héroïne et le bad boy au grand coeur. Heureusement Shailene Woodley est convaincante dans le rôle principal et le reste du casting est solide (Theo James,Kate Winslet, Ashley Judd, Miles Teller,…).

Hormis ses longueurs  et son côté déjà vu , « Divergent » n’en reste pas moins un bon film de science-fiction. A voir maintenant si la suite, « Divergent 2: Insurgent », est du même niveau.

 

Master of Screen

Laisser un commentaire