« Fantastic Beasts » : La magie opère toujours

Fantastic Beasts and Where to Find Them

Réalisé par David Yates

Avec Eddie Redmayne, Colin Farrell, Katherine Waterston

 

fantastic-beasts-cast-xlarge

 

De quoi ça parle? 

1926, New York. Newt Scamander rentre à peine d’un périple à travers le monde où il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques. Il pense faire une courte halte à New York mais une série d’événements et de rencontres inattendues risquent de prolonger son séjour et va le mener face au terrible mage noir qui sème alors la terreur dans la communauté des sorciers, Gellert Grindelwald…

 

FANTASTIC BEASTS AND WHERE TO FIND THEM

 

Ce que j’en ai pensé

Fantastic Beasts and Where to Find Them est le prequel de la saga Harry Potter, se déroulant environ 70 ans avant les aventures du célèbre sorcier. C’est le 1er volet d’une série de cinq films. David Yates, réalisateur des 4 derniers films Harry Potter, se charge de la réalisation et J.K. Rowling écrit le scénario du film (une 1ère pour la romancière britannique). Des gages de qualité qui laissaient espérer un bien meilleur résultat que d’autres prequels de sagas célèbres ( Le Hobbit, Star Wars, …)

Et autant le dire toute de suite, Fantastic Beasts est une réussite! En changeant de lieu et d’époque, le New-York des années 20 remplace Poudlard et Londres, J.K. Rowling s’affranchit des contraintes liées à Harry Potter. Ce qui lui permet de développer l’univers des magiciens et d’insuffler de nouvelles idées. Nouveaux héros, nouveaux méchants, nouveaux enjeux, des créatures inspirées et des pouvoirs magiques à gogo, J.K. Rowling et David Yates se sont lâchés! Les fans seront ravis, l’esprit Potter est respecté, les références à la saga sont multiples, l’identité visuelle (et sonore) des Harry Potter est également bien présente. De l’excellent travail. Le casting assure également, l’oscarisé Eddie Redmayne joue le rôle de Newt Scamander, il apporte son charisme et une bonne dose de sympathie au personnage principal du film. Colin Farrell est convaincant dans la peau du méchant Percival Graves. Mais c’est bien Dan Fogler , dans le rôle du moldu Jacob Kowalski, qui vole la vedette aux deux stars d’Hollywood. Il apporte un vent de fraîcheur et beaucoup d’humour dans ce monde de sorciers. Mon vrai coup de coeur du film!

Tout n’est pas parfait pour autant, à commencer par les effets spéciaux. Des arrières-plans ratés, des effets numériques trop flagrants, le film prendra vite un coup de vieux… Concernant le scénario, J.K. Rowling réussit parfaitement à nous réintroduire dans son monde de sorciers et de magie mais il y a malgré tout certaines choses qui me dérangent. Les animaux de Newt Scamander prennent une grande place dans le film mais au final ils ne sont pas d’une grande utilité (à part pour vendre des jouets). Beaucoup de temps est consacré  à leur poursuite dans New-York mais la vraie menace du film est elle expédiée en 20 minutes. Alors oui je sais que quatre suites sont prévues et que probablement les animaux fantastiques y auront une place plus importante dans l’intrigue, mais en attendant ça fait tache.

J’ai vraiment bien aimé Fantastic Beasts,  c’est le film parfait pour cette fin d’année! Fun, drôle et rempli de moments magiques, J.K. Rowling et David Yates réussissent leur pari d’étendre l’univers d’Harry Potter. Il n’y a pas à dire, la franchise a encore de beaux jours devant elle…

 

 

John

Laisser un commentaire