Fargo Saison 2: Bilan

La saison 2 de Fargo conserve tous les éléments qui ont fait de la série un succès multi-primé, et réussit à nous offrir une nouvelle histoire captivante,  alimentée par des personnages fascinants, du cynisme, et une touche d’absurde.

Fargo est une série anthologique, c’est à dire que chaque saison raconte une histoire différente sans aucuns liens avec les autres saisons.

« La saison traite d’un incident qui s’est déroulé en 1979 à Sioux Falls dans le Dakota du Sud et qui a été plusieurs fois mentionné durant la première saison. Elle met en scène la coiffeuse Peggy Blomquist et son mari, un boucher du nom d’Ed Blomquist, qui décident de couvrir leurs traces après le meurtre involontaire de Rye Gerhardt, un des fils d’une famille criminelle locale dont la matriarche est Floyd Gerhardt. Pendant ce temps, Lou Solverson, qui vient de rentrer du Vietnam et le shérif Hank Larsson, enquêtent sur trois meurtres commis par Rye Gerhardt tout en protégeant le candidat républicain aux élections présidentielles Ronald Reagan lors de son arrêt de campagne à Fargo. »

Fargo avait comme défi de faire aussi bien (voir mieux) que la quasi-parfaite première saison, et autant le dire tout de suite cette deuxième saison est encore meilleure. Explications.

Après une première saison qui a introduit un personnage aussi emblématique que Lorne Malvo (Billy Bob Thornton), Fargo a fait le bon choix de ne pas essayer de recréer un méchant aussi singulier que celui-là. Au lieu de cela, la saison 2 introduit un large ensemble de personnages, qui sont tous importants. Le personnage central  Lou Solverson (Patrick Wilson), les truands Gerhardts, les Blomquists et leur poisse pas possible, et le génial Mike Milligan.

Il n’est pas surprenant que Fargo puisse réunir un casting aussi impressionnant après son excellente première saison. Patrick Wilson se démarque clairement, suivi de Bokeem Woodbine dans le rôle de Mike Milligan, de Kirsten Dunst dans celui de Peggy Blumquist, et de Jesse Plemons dans la peau d’ Ed Blumquist. Mais même les acteurs moins importants ont tous leur moment pour briller,  je pense surtout à Cristin Milioti, à Angus Sampson et Ted Danson.

Fargo première saison était un modèle de narration, et cela se vérifie avec cette deuxième saison. Visuellement la série est impressionnante, la bande son parfaite, chaque composant qui permet de divertir se croise ici , et c’est l’ élément clé qui fait de  Fargo une série aussi bien exécutée et fun . Même le passage avec un OVNI(!!) passe comme une lettre à la poste tellement la narration est maîtrisée, le monde décrit dans Fargo est si violent qu’un événement extra-terrestre ne semble pas être la chose la plus folle qui puisse se produire!

Au final cette 2ème saison surpasse la 1ère, principalement grâce à une histoire plus complexe et encore mieux maîtrisée. La 3ème saison débarque en octobre et aura pour mission de faire encore mieux. Un sacré challenge.

 

Master of Screen

Laisser un commentaire