Fast & Furious 8 : 100% fun !!

Fast & Furious 8

Film d’action américain réalisé par F. Gary Gray, sorti le 12 avril 2017.

Avec Vin Diesel, Dwayne Johnson, Jason Statham, Charlize Theron

 

 

De quoi ça parle ?

Dom et Letty sont maintenant en lune de miel, Brian et Mia se sont rangés et ont accueilli une petite fille, et le reste de l’équipe est disculpé. Cependant, une nouvelle menace pèse à présent sur le groupe : une femme, une terroriste « high-tech », entraîne Dom sur le chemin de la criminalité. Pour mettre fin aux agissements de Cipher et de Dom, l’équipe est obligée de collaborer avec un ancien ennemi qu’ils ne voulaient plus croiser : Deckard Shaw.

 

Ce que j’en ai pensé

Avant d’en venir à Fast 8, faisons un petit retour en arrière. Le premier Fast & Furious (sorti en 2001) était relativement modeste, l’histoire d’un flic (Paul Walker aka Brian) qui enquête sur un groupe de street racers dirigé par Dominic Torreto (Vin Diesel). En gros c’est du Point Break mais avec des voitures au lieu des planches de surf. 2 Fast 2 Furious (2003), Fast & Furious : Tokyo Drift (2006) et Fast & Furious 4 (2009) sont des divertissements corrects mais sans plus. Il faut attendre Fast Five (2011) pour que la saga trouve réellement son identité et devienne un phénomène mondial. Fast Five introduit le personnage de Hobbs (Dwayne Johnson), met sur le côté les courses de rue pour un scénario de braquage digne d’un Ocean’s Eleven dopé à la nitro, des scènes d’action hallucinantes et le fameux « Je n’ai pas d’amis, j’ai une famille » de Torreto. Cette idée de ‘la famille avant tout’, déjà présente dans les épisodes 1 et 4, prend tout son sens à partir de l’épisode 5. Les épisodes 6 (2013) et 7 (2015) continuent dans ce sens, avec des cascades toujours plus spectaculaires, et toujours plus de bons sentiments. Le succès est colossal. A titre d’exemple, les recettes au box-office mondial (en dehors des USA) de Furious 7 sont plus élevées que celles de Star Wars 7 ! Et Fast 8 vient de réaliser le plus gros démarrage mondial de tous les temps! Dingue.

Fast & Furious 8 (ou The Fate of The Furious ) marque le début d’un nouveau chapitre dans la saga, qui continuera avec Fast 9 en 2019 et Fast 10 en 2021. C’est aussi le 1er épisode sans le regretté Paul Walker (hormis Tokyo Drift), décédé en 2013 dans un accident de la route.  Comment la saga survivrait-elle sans la ‘bromance’ entre Dominic Torreto et Brian O’Conner ? Le réalisateur F.Gary Gray et le scénariste Chris Morgan ont trouvé une solution toute simple : moins de scénario, plus d’action. Les Fast & Furious ne sont pas reconnus pour leur scénario mais celui ci est sans doute le plus léger de tous. L’histoire n’est qu’un prétexte pour enchaîner les scènes d’action, oui mais quelles scènes d’action! D’une course infernale dans Cuba, à une poursuite dantesque sur la glace face à un sous-marin, en passant par un déferlement de voitures incontrôlables dans New-York, on en reçoit plein les yeux durant plus de 2h, quel spectacle! On s’amuse tellement qu’on oublie vite les errements du scénario. Les personnages c’est l’autre force de Fast 8, à part un Diesel encore plus inexpressif qu’à l’accoutumée, les autres s’en tirent plutôt bien. Charlize Theron est convaincante en méchante très méchante, Tyrese et Ludacris délivrent leur quota de blagues, mais le gros point fort c’est le duo hilarant formé par Dwayne Johnson et Jason Statham. Statham prouve une nouvelle fois ( après Spy) qu’il a du talent pour mélanger action et humour. J’espère vraiment revoir ce duo dans les épisodes suivants!

Vous l’aurez compris, si vous êtes fan des Fast & Furious vous ne serez pas déçu par celui-ci. Il remplit parfaitement son cahier de charges, même s’il aurait gagné à avoir un meilleur scénario. Les scènes d’action sont hallucinantes et l’alchimie entre les personnages est toujours bien présente. Deux heures de pur divertissement!

John

Une pensée sur “Fast & Furious 8 : 100% fun !!

Laisser un commentaire