« Hell or High Water » : Un Western moderne de haut-vol

Titre original : Hell or High Water

Réalisé par : 
David Mackenzie

Casting:

   Jeff Bridges

   Ben Foster

   Chris Pine


Date de sortie : 
21 septembre 2016 (Belgique)

Durée : 102 minutes

Genre : Policier, Drame

Pays : Etats-Unis (2016)

 

De quoi ça parle?

Alors qu’ils sont sur le point de perdre leur ranch, les inséparables frères Tanner (Ben Foster) et Toby (Chris Pine) se lancent dans une série désespérée de braquages visant de petites banques locales. Comme il s’agit chaque fois de petits montants, Tanner et Toby espèrent ne pas être inquiétés. Mais c’était sans compter le Texas Ranger Marcus (Jeff Bridges), bientôt à la retraite et bien décidé à les arrêter.

 

Ce que j’en ai pensé

Réalisé par David Mackenzie (Starred Up), High or Hell Water (Comancheria en France) est certainement le meilleur film que j’ai vu ces dernières semaines. Croisement entre le polar,le western moderne et le road movie, le film est porté par un scénario en béton de Taylor Sheridan (scénariste de l’excellent Sicario) et par un trio d’acteurs épatants (Jeff Bridges, Ben Foster et Chris Pine).

David Mackenzie filme un Texas en pleine mutation sociale et économique, dans une Amérique post crise des subprimes. On traverse des bleds paumés, des paysages désertiques,  on y rencontre des gens désabusés, au bout du rouleau, qui doivent se battre pour survivre dans un pays à la dérive. Nous sommes bien loin des grosses productions qui font l’éloge d’une époque révolue, celle d’une Amérique riche et puissante. Mackenzie dénonce un système vicieux, pourri et qui n’a aucune pitié pour les moins riches. Tout l’opposé du rêve américain.

Les frères Tanner (Pine et Foster), dans l’obligation de rembourser un prêt pour récupérer le ranch familial, vont tenter de battre le système en braquant des banques pour ensuite rembourser ce qu’ils doivent! Le plan est presque parfait, mais c’était sans compter sur un Ranger (Bridges), presque retraité et déterminé à arrêter les bandits. La tension montre crescendo, jusqu’à une fusillade finale digne de Heat. Le film est captivant du début à la fin, la mise en scène efficace de Mackenzie y est pour beaucoup mais aussi la bande-son excellente (Nick Cave, entre autres) et comme dit plus haut, grâce au scénario et aux acteurs.

Hell or High Water fait souvent penser à un autre western moderne, No Country for Old Men. Le chef d’oeuvre des frères Coen parle aussi de la transition entre époques et la difficulté de s’y adapter. Deux films majeurs du cinéma américain des 10 dernières années. Hell or High Water est encore au cinéma, à ne pas manquer donc !

 

 

John

2 pensées sur “« Hell or High Water » : Un Western moderne de haut-vol

Laisser un commentaire