Justice League : Nos justiciers vont-ils sauver le DC Universe?

Justice League

Film de super-héros américain réalisé par Zack Snyder, sorti le 15 novembre 2017.

Avec Ben Affleck, Henry Cavill, Gal Gadot, Jason Momoa, Ezra Miller, Ray Fisher

 

 

L’histoire

Après avoir retrouvé foi en l’humanité, Bruce Wayne, inspiré par l’altruisme de Superman, sollicite l’aide de sa nouvelle alliée, Diana Prince, pour affronter un ennemi plus redoutable que jamais. Ensemble, Batman et Wonder Woman ne tardent pas à recruter une équipe de méta-humains pour faire face à cette menace inédite. Pourtant, malgré la force que représente cette ligue de héros sans précédent – Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et Flash –, il est peut-être déjà trop tard pour sauver la planète d’une attaque apocalyptique…

 

 

Ce que j’en ai pensé

Après le moyen Man of Steel, le très décrié Batman V Superman, et l’anecdotique Suicide Squad, l’arrivée de Wonder Woman l’été dernier ressemblait au messie attendu par tous les fans de DC Comics. L’aventure solo de Diana Prince remettait le DC Universe sur les bons rails, et j’avais bon espoir que DC avait enfin trouvé la formule pour produire des sagas de super-héros aussi acclamées que celles de son rival Marvel.

A la fin de Justice League une chose est certaine, Wonder Woman n’était qu’une illusion. Alors oui, Justice League est bien plus divertissant que Batman V Superman ou Suicide Squad, mais on parle de LA Justice League, m*rde! Avec une licence pareille et un budget de 300 millions de dollars il y avait moyen de faire 1000 fois mieux que ce sous-Avengers. Comme avec les précédents films du DCU (excepté W W), le scénario souffre d’incohérences, de dialogues ringards et d’un manque de développement des personnages, et comme dans les précédents films (y compris W W) le méchant est loin d’être une réussite. Steppenwolf n’est quasiment pas développé, se limitant à être le méchant de base qui veut détruire le monde. Un monstre tellement puissant qui oblige Batman à réunir une équipe de super-héros autour de lui pour l’affronter: Aquaman, Cyborg, Flash et Wonder Woman.

The Avengers (en tous cas le 1er) de Marvel fonctionnait grâce aux interactions entre les différents héros, les spectateurs ont eu le temps de faire connaissance avec chaque héros grâce aux différents films solos qui ont précédé, et ces différents films ont su créer un monde cohérent qui menaient logiquement à la réunion de tous ces héros. Dans le DCU, seuls Wonder Woman et Superman ont reçu leur film solo, et le gros du problème réside là. Au lieu de sortir un Suicide Squad qui ne sert à rien dans l’arc narratif, il aurait fallu sortir les films sur Aquaman, Flash et Cyborg ! Cette approche aurait donné plus de crédibilité à cette ligue de justiciers et plus de substance aux différents personnages. Et c’est encore plus dommage car on sent que cette ligue a du potentiel, Aquaman a de la gueule, Flash apporte une touche d’humour appréciable, et Cyborg est complexe et mystérieux, malheureusement à peine on commence à les apprécier que le film se termine. Batman et Wonder Woman sont bons comme dans les précédents films, les pilliers de cet univers ce sont eux. J’espère vraiment qu’Affleck restera dans le costume de Batman, certaines rumeurs laissent présager que Justice League serait sa dernière apparition. Finalement, le plus dommageable pour cette Justice League est toute la storyline autour de Superman, on est pas loin de frôler le ridicule. Je ne m’attarderai pas trop sur ce point au cas où vous n’auriez pas encore vu le film…

Côté action le film fait le job. Même si on peut déplorer un manque de créativité dans les combats et un abus des CGI, le film est beaucoup plus amusant à suivre que Batman v Superman ou Suicide Squad, dommage que les enjeux scénaristiques ne suivent pas. Les scènes post-crédits sont elles réussies, la 1ère fait très comics alors que la 2ème tease efficacement une potentielle suite.

Tout n’est pas à jeter dans cette Justice League mais vu les moyens investis et les talents impliqués, on était en droit d’attendre beaucoup mieux. Frustration.

John

Laisser un commentaire