« Love » saison 1: L’amour, c’était mieux avant

« À Los Angeles, deux trentenaires, Gus, professeur particulier sur le tournage d’une série télévisée et Mickey, programmatrice dans une radio par satellite, ressortent chacun d’une relation difficile. Leur rencontre va être mouvementée. »

Love est la nouvelle série Netflix produite par Judd Apatow, réalisateur entre autres de « Knocked Up » et « The 40 year old Virgin ». La série met en scène Mickey (Gillian Jacobs) et Gus (Paul Rust), deux trentenaires fraîchement célibataires, que tout semble opposer (une alcoolique un peu folle et un geek mal dans sa peau), qui vont se rencontrer dans l’épicerie du coin, pour ne plus se lâcher par la suite!

Les créateurs de la série qualifient Love d’ « anti-comédie romantique » de par son approche différente des relations amoureuses. Ici pas de romantisme ou de clichés habituels sur l’amour mais des personnages un peu maladroits, réalistes et touchants parce qu’on s’y retrouve (en principe…). Le concept est intéressant mais malheureusement la série n’exploite pas totalement son potentiel!

Le scénario a du mal à tenir la route sur 10 épisodes de 30 minutes, l’ensemble est un peu mou et au final il ne se passe pas grand-chose. Je suis certain qu’un long métrage aurait été plus efficace, surtout au  niveau du rythme. L’autre problème ce sont les acteurs. Gillian Jacobs s’en sort très bien dans le rôle de Mickey, mais ce n’est pas du tout le cas de Paul Rust dans celui de Gus. Il est agaçant du début à la fin et on a vraiment du mal à s’identifier à son personnage, ce qui est un problème vu les thèmes de la série. Les seconds rôles sont décevants aussi, ce qui est pourtant un point fort des productions de Judd Apatow en général.

Tout n’est pas mauvais dans Love, la série se laisse regarder et certaines idées sont intéressantes et changent des séries romantiques habituelles. Mais dans le même genre, « Master of None » (également sur Netflix) est 100 fois meilleur!

Une 2ème saison est prévue pour 2017.

 

Master of Screen

Laisser un commentaire