« Lovesick » : La série qui va vous donner le sourire !

Lovesick

Sur Netflix

Créée par Tom Edge

Avec Johnny Flynn, Antonia Thomas, Daniel Ings

 

lovesick

 

De quoi ça parle ?

Dylan apprend qu’il est atteint de la Chlamydia, une maladie infectieuse qui se transmet sexuellement. Le jeune homme est alors contraint de revoir ses ex-petites amies afin d’éclaircir sa situation…

 

scrotalrecall-0-0-jpg

 

Ce que j’en ai pensé

Dylan (Johnny Flynn), un séducteur un peu maladroit, apprend qu’il a attrapé une MST. Commence pour lui la difficile étape de contacter ses anciennes conquêtes, pour leur annoncer la bien triste nouvelle… Pitch de départ un peu osé pour une série feel-good, et pourtant on rit, on rit beaucoup même, on s’émeut aussi, et après chaque épisode on a le sourire. C’est sûr, Lovesick est une série magique!

A l’origine Lovesick s’appelait Scrotal Recall et appartenait à la chaîne britannique Channel 4. La 1 ère saison fût diffusée en 2014, avant d’être récupérée en 2015 par Netflix. Conscient du potentiel de la série, Netflix a changé son nom (Lovesick est plus vendeur que Scrotall Recall faut avouer..) et a produit une 2 ème saison, qui est en ligne depuis le 17 novembre dernier.

Chaque épisode se concentre sur une ex de Dylan, tout en gardant comme fil rouge sa relation un peu compliquée avec sa meilleure amie, Evie (Antonia Thomas). Luke (Daniel Ings) et Angus (Joshua McGuire), les meilleurs potes de Dylan, assurent le côté comique du show et sont totalement hilarants! La particularité de Lovesick est d’arriver à combiner un humour style How I met your Mother (en tous cas des premières saisons) avec des sujets délicats. Les MST, le décès d’une ex, les ruptures, le divorce, la dépression, les quatre personnages principaux traversent des moments difficiles, voir traumatisants. Ca les rend extrêmement humains et attachants. On s’identifie à eux car nous sommes tous passés par des moments comme ceux décrits dans la série. C’est là que réside la force de la série, dans son humanité.

Si la série aborde des sujets dramatiques, elle n’en reste pas moins très marrante. Le personnage de Luke, version british de Barney Stinson, vole chaque scène où il apparaît. Les gags sont souvent bien pensés et reposent beaucoup sur du comique de situation. Le format court et rythmé des épisodes est idéal, 14 épisodes d’environ 25 minutes chacun. Et cerise sur le gâteau, la bande-son  est (comme souvent dans les séries britanniques) géniale! Le mix parfait entre émotions, humour et bonne musique !

Lovesick est définitivement ma série coup de coeur du moment. A la fois marrante et mélancolique, elle traite avec sincérité et délicatesse des sujets forts et très actuels. Chapeau !

 

 

John

 

Laisser un commentaire