« Money Monster » : Un thriller tiré par les cheveux

Fiche du film

Date de sortie : 1 juin 2016 (Belgique)

De : Jodie Foster

Avec : George Clooney , Julia Roberts

Genre : Thriller

Nationalité : Américain

 

De quoi ça parle?

Lee Gates est une personnalité influente de la télévision new-yorkaise. Il anime l’émission financière Money Monster avec son style décalé et humoristique. Un jour, Kyle, un spectateur ayant perdu toutes ses économies en suivant les conseils de Lee, débarque sur le plateau de l’émission avec armes et explosifs et le prend en otage en direct devant des millions de téléspectateurs.

Money Monster est le 4ème long-métrage de l’actrice/réalisatrice Jodie Foster. C’est également la 4 ème fois que les acteurs George Clooney et Julia Roberts jouent ensemble, après Ocean’s Eleven, Ocean’s Twelve et Confessions of a Dangerous Mind.

 

ob_7436b5_maxresdefault

 

Ce que j’en ai pensé

Cinq ans après The Beaver , Jodie Foster revient à la réalisation avec Money Monster, thriller-financier efficace mais tiré par les cheveux.

Money Monster est en grande partie un huis-clos se déroulant sur le plateau d’une émission télévisée, présentée par Lee Gates (George Clooney). Le show , ultra populaire, ressemble à une émission de télé-réalité mais cette fois dans le monde de la bourse. Des milliers de téléspectateurs suivent aveuglement les conseils financiers d’un showman arrogant et exaspérant , une version américaine de Cyril Hanouna…

Kyle Budwell (Jack O’Connell) ,un homme ayant perdu tout son argent après avoir suivi les conseils de placements de l’émission, décide un jour de prendre en otage Lee Gates et le reste de son équipe. La réalisatrice de l’émission, Patty Fenn (Julia Roberts), est obligée de conserver l’antenne ou bien Kyle fait sauter le plateau. Commence alors une sorte de téléréalité-plaidoirie contre le capitalisme, menée à cent à l’heure par le duo Kyle – Lee. Révolte qui se transforme peu à peu en enquête, permettant ainsi à des millions de téléspectateurs de comprendre en direct comment une société a pu faire perdre 800 millions de dollars à ses actionnaires.

Le problème de Money Monster c’est qu’on a déjà fait bien mieux récemment. The Big Short ou Margin Call s’attaquent de manière bien plus efficace aux problèmes financiers de la dernière décennie. L’approche originale de Jodie Foster, qui s’attaque aux mammouths de la finance mais aussi aux médias, permet malgré tout à Money Monster de se démarquer. La morale du film n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire, et la fin pose quelques questions. Est-ce vraiment la faute du PDG de la société financière si Kyle a perdu son argent? Ou bien est-ce la faute d’une télévision manipulatrice, qui désinforme son public et cherche à faire de l’audimat à n’importe quel prix? George Clooney et Julia Roberts sont-ils les vrais méchants du film au final? Imperturbables, probablement parce que cet événement fait exploser leur audience, ils retournent la situation à leur avantage d’une certaine façon, pire dès que la prise d’otage est terminée ils sont déjà à la recherche de leur prochain gros scoop. Money is money.

Si le fond est intéressant, la forme accroche moins. Réalisation tape-à-l’oeil, centrée sur ses stars plutôt que sur son sujet. Rebondissements tirés par les cheveux, et mécanique du thriller efficace mais sans originalité. Dommage car il y avait la place pour faire un très bon film, avec un tel sujet Jodie Foster aurait dû être plus ambitieuse.

 

 

John

 

 

Laisser un commentaire