The Darjeeling Limited : Encore un petit bijou signé Wes Anderson !

The Darjeeling Limited

Film américain réalisé par Wes Anderson, sorti le 19 mars 2008.

Avec Owen Wilson, Adrien Brody, Jason Schwartzman

 

‘The Darjeeling Limited’ : Adrien Brody, Owen Wilson, Jason Schwartzman

 

De quoi ça parle ?

Trois frères américains, Francis, Peter et Jack, font un long voyage en train à travers le nord de l’Inde un an après la mort de leur père. Leur périple à bord du train est parsemé d’incidents loufoques et égayé de rencontres inattendues.

Planifié comme une initiation spirituelle, ce parcours doit aussi les mener à leur mère, cloîtrée dans un couvent himalayen, et sera l’occasion de ressouder la fratrie.

 

‘The Darjeeling Limited’ : Adrien Brody, Owen Wilson, Jason Schwartzman

 

Ce que j’en ai pensé

J’adore le cinéma de Wes Anderson, en particulier ses deux derniers films – Moonrise Kingdom et The Grand Budapest Hotel, mais pour diverses raisons je suis passé à côté de The Darjeeling Limited lors de sa sortie. En 2008 j’allais moins fréquemment au cinéma et il faut bien dire qu’à l’époque son précédent film, The Life Aquatic with Steve Zissou, m’avait assez déçu… Session de rattrapage donc, quasi neuf ans après la sortie du film, et à la fin du générique je n’ai eu qu’un seul regret: de ne pas avoir vu ce petit bijou bien plus tôt !

The Darjeeling Limited est rempli de moments merveilleux, le périple de ces trois frères à travers l’Inde aurait pu être long et ennuyant, mais sous la direction de Wes Anderson chaque scène réserve une surprise, que ce soit au niveau des dialogues, de l’histoire ou des trouvailles visuelles! Le tout est magnifiquement filmé avec une cinématographie riche et colorée de Robert Yeoman qui capte vraiment bien la beauté des paysages indiens, la bande-son avec les chansons de The Kinks colle parfaitement à l’esprit du film ! Bref, un régal pour les rétines et les oreilles!

Brody, Schwartzman et Wilson forment un trio formidable à l’écran. Ils jouent trois frères que tout oppose ou presque. Et comme à son habitude, Wes Anderson décortique les relations familiales avec brio, de la difficulté à communiquer entre frères, ou entre enfants et parents. The Darjeeling Limited est sans nul doute l’oeuvre de la maturité pour Anderson, il est passé avec ce film du statut de réalisateur surdoué à celui de réalisateur majeur du 21 ème siècle. The Grand Budapest Hotel, sorti en 2014, en sera la preuve ultime, un chef d’oeuvre du cinéma contemporain.

Je recommande donc vivement The Darjeeling Limited. Le cinquième long métrage de Wes Anderson est beau, décalé, plein de charme, bien écrit et magnifiquement réalisé !

 

John

Laisser un commentaire