Spider-Man Homecoming : ‘Marvel Universe’ Saison 3 Episode 4

Spider-Man: Homecoming

Film américain de super-héros réalisé par Jon Watts, sorti le 12 juillet 2017 en France (le 19 en Belgique).

Avec Tom Holland, Michael Keaton, Marisa Tomei, Robert Downey Jr, Jon Favreau

 

 

De quoi ça parle ?

Suite aux évènements de Captain America: Civil War, Peter Parker, un jeune lycéen fréquentant le lycée de Midtown va se servir de ses pouvoirs sous le masque de Spider-Man pour lutter contre la criminalité qui ronge la ville de New York, tout en essayant de trouver un équilibre entre sa vie de lycéen, son amour secret pour Liz Allen et sa carrière de super-héros masqué. Mais avec la venue d’un nouveau super-vilain nommé le Vautour équipé d’un exo-squelette crée à partir de technologie Chitauri, Peter devra faire ses preuves en affrontant ce dernier pour prouver à Tony Stark qu’il peut être un membre des Avengers.

 

 

Ce que j’en ai pensé

Ces nouvelles aventures de Peter Parker me laissent perplexe, Homecoming est un bon film, bien meilleur que les épisodes avec Andrew Garfield c’est certain, mais le film est ultra connecté au Marvel Cinematic Universe (MCU), au point d’en devenir exaspérant.

Comme vous le savez depuis Captain America : Civil War, Spidey a rejoint le MCU et Homecoming est son premier film solo. Tom Holland endosse le costume de l’homme-araignée et autant vous le dire tout de suite, il est le meilleur Peter Parker/Spider-Man vu au cinéma, n’en déplaise aux fans de Tobey Maguire. Il incarne à la perfection cet ado confronté aux problèmes de son âge et à ses nouvelles responsabilités de héros, il est à la fois fragile, marrant, gaffeur et héroïque. Il est la meilleure incarnation d’un super-héros du MCU aux côtés d’Iron Man et des Gardiens de la Galaxie. D’ailleurs tout le casting est excellent dans ce nouveau Spider-Man, Michael Keaton est parfait en ‘Vautour’, le MCU se dote enfin d’un méchant valable, et son évolution tout au long du film est intéressante. Les seconds rôles sont également réussis, Happy Hogan (Jon Favreau), bras droit de Tony Stark et responsable de Peter Parker, Ned Leeds (Jacob Batalon), meilleur ami de P.Parker, tante May (Marisa Tomei) et même M.J. (Zendaya Coleman). Jon Watts et les scénaristes ont pris soin de développer leurs personnages, fait plutôt rare dans le Marvel Universe (exceptés Les Gardiens de la Galaxie). Si l’histoire s’était limitée au parcours d’un jeune Spider-Man encore en apprentissage devant faire face à un dangeureux Vautour aux ambitions beaucoup plus « terre à terre » que les précédents méchants du MCU, je pense que j’aurais adoré ce Homecoming, mais…

Le problème est que de la première à la dernière minute du film on nous rabâche les oreilles avec des liens, des références aux précédents films du MCU, dans quasiment toutes les scènes, jusqu’à l’écoeurement… Je n’ai rien contre ce procédé quand il est utilisé à petite dose, comme dans la plupart des films du MCU d’ailleurs, mais ici c’est abusé. En gros si vous n’avez pas vu les films Avengers et le dernier Captain America, vous n’allez pas comprendre la moitié des éléments qui interviennent dans l’intrigue ! Je comprends que Marvel souhaite lier son Spider-Man aux Avengers mais là on arrive au point où seuls les fans du MCU pourront totalement apprécier le film. C’est un choix de Marvel, mais c’est dommage. Nous sommes loin du grand divertissement pour tous qu’a été le 1er Spider-Man de Sam Raimi en 2002. Bien sûr le paysage cinématographique des super-héros a fort changé en 15 ans, mais pas forcément en bien. Pour moi l’âge d’or des films de super-héros est clairement entre 2002 et 2008, Spider-Man 1&2 , X-Men 2, Batman Begins et The Dark Knight, Iron Man,… Ces films apportaient réellement quelque chose au genre super-héros et pouvaient être appréciés par un public très large. Depuis? Des univers étendus où les films se répètent à l’infini et qui visent un public finalement de plus en plus ciblé, bien sûr il y a des exceptions comme Les Gardiens de la Galaxie, Logan, ou même Deadpool, mais on se dirige clairement vers des films de niche, que seuls les fans de comics pourront apprécier. Même créativement les Marvel deviennent fainéants, Homecoming fait pâle figure comparé à la trilogie de Raimi, d’ailleurs les deux premiers Spider-Man mettent encore la patate à 90% des films Marvel! C’est cool de balancer de beaux effets spéciaux mais où se trouve l’originalité et la virtuosité qu’on pouvait trouver dans les films de Raimi? Le climax de Homecoming par exemple, une scène avec un avion cargo dans l’obscurité, on y voit rien, c’est mal filmé, au moins le climax complètement ‘WTF’ de Spider-Man 3 en jetait plein les yeux… Bon après, et heureusement, on est très loin du fiasco de The Amazing Spider-Man 2, dieu merci !

Mon avis ressemble un peu à un coup de gueule et dénote pas mal de l’avis général très positif sur Spider-Man Homecoming, mais voilà j’ai vraiment été déçu. Je ne jette pas à la pierre à Jon Watts, je trouve qu’il a fait un bon boulot au niveau des personnages et de l’ambiance très proche du comics. Tom Holland fait vraiment un bon Spider-Man et je le reverrai avec plaisir dans de nouvelles aventures. Par contre vrai coup de gueule vis-à-vis de Marvel, s’ils continuent sur cette voie ils vont se planter, leur MCU se transforme en série sur grand écran, série que tu continues à suivre même si tu te fais chier la moitié du temps. Je ne suis pas un « hater » de Marvel, j’adore leur univers, mais s’il vous plaît surprenez-moi à nouveau!

 

John

Laisser un commentaire