« The Assassin »: Beau mais ennuyant!

« Chine, IX ème siècle. Nie Yinniang revient dans sa famille après plusieurs années d’exil. Son éducation a été confiée à une nonne qui l’a initiée dans le plus grand secret aux arts martiaux. Véritable justicière, sa mission est d’éliminer les tyrans. A son retour, sa mère lui remet un morceau de jade, symbole du maintien de la paix entre la cour impériale et la province de Weibo, mais aussi de son mariage avorté avec son cousin Tian Ji’an. Fragilisé par les rébellions, l’Empereur a tenté de reprendre le contrôle en s’organisant en régions militaires, mais les gouverneurs essayent désormais de les soustraire à son autorité. Devenu gouverneur de la province de Weibo, Tian Ji’an décide de le défier ouvertement. Alors que Nie Yinniang a pour mission de tuer son cousin, elle lui révèle son identité en lui abandonnant le morceau de jade. C’est maintenant qu’elle va devoir choisir entre sacrifier l’homme qu’elle aime ou rompre définitivement avec « l’ordre des Assassins ». » *

The Assassin est un film d’arts martiaux chinois réalisé par Hou Hsiao-hsien. Le film a remporté le Prix de la mise en scène au dernier Festival de Cannes.

Précédé d’une avalanche de critiques élogieuses venant du monde entier, je m’attendais à vivre deux heures de grand cinéma. Si le choc esthétique est bien présent, pour le reste je me suis plutôt ennuyé…

Visuellement le film est donc superbe. Les paysages sont grandioses, les décors et costumes plus vrais que nature, il n’y a pas à dire l’immersion est totale! On en prend plein la vue du début à la fin. Et la réalisation tout en douceur de Hou Hsiao-hsien permet de sublimer le tout.

Mais le rythme très lent du film et le développement particulier des personnages ne m’ont pas permis d’entrer dans l’histoire. Le sujet de The Assassin est intéressant et plus complexe que le synopsis pourrait le laisser penser, mais je n’ai jamais su m’attacher aux personnages ni à m’intéresser aux différentes intrigues développées dans le film. The Assassin mérite sans doute une 2ème vision, tranquille à la maison, pour me faire une meilleure idée sur l’oeuvre de Hou Hsiao-hsien.

 

Master of Screen

 

2 pensées sur “« The Assassin »: Beau mais ennuyant!

Laisser un commentaire