The Dark Tower: Un petit film pour une grande saga

The Dark Tower

Film de fantasy et de science-fiction américain réalisé par Nikolaj Arcel, sorti le 9 août 2017 en France (le 16 en Belgique).

Avec Idris Elba, Matthew McConaughey, Tom Taylor

 

 

L’histoire

Le pistolero Roland de Gilead est lancé sur les traces de Walter Padick, l’homme en noir. Assoifé de vengeance, Roland doit par ailleurs protéger la mythique Tour sombre, lieu servant de point de connexion entre tous les univers, pour sauver son monde sur le point de s’écrouler. Il peut compter sur l’aide de Jake Chambers, un adolescent originaire de la « Terre-clef » et ayant reçu de nombreuses visions de Roland, de son ennemi juré et de la Tour sombre.

 

 

Ce que j’en ai pensé

Peu connue du grand public, la saga The Dark Tower est sans nul doute l’oeuvre majeure de la carrière de Stephen King. Epopée fantastique (avec également des éléments de western et d’horreur) composée de 8 romans et publiée sur une période de 30 ans.

Hollywood rêve d’adapter cette saga pourtant réputée inadaptable depuis des années. Dans les tuyaux depuis 15 ans, l’adaptation est d’abord passée dans les mains de J.J. Abrams, puis dans celles de Ron Howard, pour finalement terminer chez Nikolaj Arcel. D’abord imaginé en plusieurs films, puis en série TV épique à la ‘Game of Thrones’, The Dark Tower aura finalement droit à un film et à un projet de série sur les jeunes années du Pistolero. La communication autour du film a été très floue, est-ce un prequel ou sequel aux romans, ou une adaptation pure et dure? Le scénario du film combine des éléments des trois premiers livres mais sert aussi de suite à la saga littéraire. Et tout ça en moins d’1h40, vraiment?

Insulte pour les fans de l’œuvre de King, blockbuster lambda pour les autres, The Dark Tower est un échec presque total. Réalisé sans envie par un réalisateur qui n’a pas la carrure pour un projet d’une telle envergure, The Dark Tower est sûrement la plus grosse déception de l’année, en tous cas à mes yeux. Comment est-ce possible qu’un projet en développement depuis tant d’années, basé sur une des œuvres les plus ambitieuses de la littérature fantastique, peut-il accoucher d’un film si banal? C’est vraiment la honte pour Hollywood et tous les gens impliqués de près ou de loin dans ce projet.

Le vrai problème de cette adaptation de The Dark Tower est donc bien son scénario, conçu pour introduire l’univers à un nouveau public mais en même temps satisfaire les fans de l’œuvre. Il échoue des deux côtés. Pas assez explicatif pour donner un réel aperçu de son univers et pas assez ambitieux pour plaire aux fans. Le scénario est beaucoup trop court et expédié, les personnages n’ont pas le temps de respirer et de se développer, l’intrigue est sensée être épique mais tout est tellement rushé qu’on ne ressent jamais réellement les enjeux. En gros, on s’en fout un peu de ce qui se passe à l’écran, malgré tous les efforts d’Idris Elba, convaincant en Pistolero, mais trop isolé que pour pouvoir sauver The Dark Tower du naufrage.

Je pourrais continuer sur les défauts, de la réalisation molle, aux décors vides, à la musique anecdotique,… Mais tout n’est pas mauvais non plus, le film se suit assez facilement, certaines scènes d’action sont correctes, et il y a quelques bonnes idées cà et là mais vous l’aurez compris, The Dark Tower n’est pas le grand film qu’on aurait pu espérer. C’est un blockbuster formaté, un divertissement correct qu’on regarde un samedi soir et qu’on oublie aussi vite. Ce qui est moins acceptable c’est d’avoir gâché à ce point l’adaptation d’une telle saga, tout n’est pas la faute de Nikolaj Arcel, les moyens alloués au film sont largement insuffisants (budget de 60M$ contre 200M$ chez Valerian par exemple), ce qui explique sans doute le nombre limité de décors et des effets spéciaux ‘cheap’. Le film est occupé à se planter au box-office, on peut donc oublier une potentielle franchise, reste plus qu’à espérer que si la série TV prévue voit le jour qu’elle soit de bien meilleure qualité!

 

John

Une pensée sur “The Dark Tower: Un petit film pour une grande saga

Laisser un commentaire