Transformers The Last Knight : Tout ce que vous pouvez attendre d’un Transformers

Transformers: The Last Knight

Film de science-fiction américain réalisé par Michael Bay, dont la sortie est prévue le 28 juin 2017.

Avec Mark Wahlberg, Anthony Hopkins, Josh Duhamel

De quoi ça parle ?

Les humains et les Transformers sont en guerre. Optimus a disparu. La clé pour sauver le futur de l’Humanité réside dans les secrets enfouis du passé et dans l’histoire cachée des Transformers sur Terre. La sauvegarde de notre monde repose sur les épaules d’une alliance inattendue : Cade Yeager, Bumblebee, un Lord anglais et un professeur d’Oxford. Vient un moment dans la vie de chacun où nous sommes appelés à changer les choses. Les proies vont devenir des héros. Les héros vont devenir des méchants. Un seul monde survivra : le leur, ou le nôtre.

 

 

Ce que j’en ai pensé

5 ème volet de la saga Transformers, The Last Knight est également le dernier Transformers réalisé par Michael Bay.  Depuis le 1er opus sorti en 2007 jusqu’à aujourd’hui, le succès de la série ne se dément pas, malgré les critiques chaque fois plus virulentes. En 10 ans, Transformers s’est imposée comme l’une des franchises les plus rentables de l’histoire du cinéma, alors les critiques, Michael Bay n’en a strictement rien à cirer… Il ne vise ni la reconnaissance ni les prix, son Transformers est un produit de pur divertissement destiné à un public d’adolescents et d’adultes nostalgiques des jouets des années 80. Ce public sait très bien en entrant dans la salle qu’il ne verra pas le nouveau La La Land ou Moonlight, ce qu’il veut voir ce sont des robots qui s’en mettent plein la gueule, rien de plus. Et c’est exactement ce qu’est Transformers : The Last Knight .

Je n’ai jamais été un grand fan des Transformers, le 1er était sympa, les suivants beaucoup moins, le 4ème étant carrément insupportable. J’ai donc été voir The Last Knight sans attentes particulières et en mettant mon cerveau sur off. Et bien je dois avouer que, contrairement au 4, je ne me suis pas ennuyé une seconde ! Je serais incapable de vous résumer l’histoire tellement elle est abracadabrante ou de vous dire qui est qui chez les robots, mais j’ai su entrer dans le jeu du « toujours plus fort », des scènes d’action de plus en plus impressionnantes jusqu’au final complètement dantesque. On peut sans doute reprocher beaucoup de choses à The Last Knight, ses inepties, ses incohérences ou le bad acting, d’ailleurs je suis sûr que certains s’amuseront à répertorier tout ce qui cloche, mais s’il y a bien une chose qu’on ne peut lui reprocher c’est dans mettre plein les yeux. Des grosses explosions, des bastons entre robots, Optimus Prime en mode badass,…J’ai suivi le film en acceptant ce mode bourrin et c’est à mon avis la seule façon d’apprécier objectivement The Last Knight. Le film a été formaté pour plaire à sa large base de fans et ne cherche à aucun moment à convaincre un nouveau public. Si vous êtes fan ou que vous avez apprécié un minimum les précédents volets, vous risquez d’aimer Transformers : The Last Knight, les autres ne vous faites pas de mal et allez voir autre chose.

John

 

Laisser un commentaire